Portrait

Lire aussi: CV en néerlandais et en anglais.

Alain DESTEXHE est docteur en médecine (Université de Liège), diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et détenteur d’un certificat en management de l’INSEAD (Fontainebleau).

Il a travaillé 12 ans pour Médecins sans FrontièresD’abord comme médecin sur le terrain dans des crises humanitaires au Honduras, au Guatemala, en Guinée et  au Soudan avec des réfugiés éthiopiens lors de la Grande famine de 1985.

De 1991 à 1995, il a été Secrétaire général de Médecins Sans Frontières International. A ce titre, il été très impliqué dans les grandes crises humanitaires des années 90 : la première guerre du Golfe, la guerre en ex-Yougoslavie, la famine en Somalie et le génocide de 1994 au Rwanda.

Médecins Sans Frontières a reçu le Prix Nobel de la Paix pour son action dans le monde.

En 1995, gagné par le virus de la politique, il est élu Sénateur (Mouvement réformateur). Pendant 15 ans, il siège au Sénat puis, de 2009 à aujourd’hui, il est Député au Parlement bruxellois et au Parlement de la fédération Wallonie Bruxelles. Aujourd’hui, suite aux élections de 2014, il est à nouveau Sénateur.

En politique, il s’est illustré sur de nombreux dossiers :

Alain Destexhe est l’auteur de dix livres sur les défis de la Belgique et de ses Régions : la particratie, le gaspillage des deniers publics, le retard économique de la Wallonie, Bruxelles, l’islamisme, … mais aussi trois livres d’histoire sur la Belgique, le Mouvement flamand et Bruxelles. Depuis septembre 2014, il tient une chronique régulière sur la page Vox du Figaro.

Il a également occupé plusieurs fonctions internationales : Président de l’International Crisis Group, de Parlementarians for Global Action, de la section belge de AWEPA et du Réseau parlementaire sur la Banque Mondiale et le FMI.

En janvier 2016, il est élu Président de la Commission juridique et des droits de l’homme de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Vice-Président de la délégation belge de l’Union interparlementaire, il est nommé dans le courant de l’année 2015 rapporteur sur le thème de la protection durable du patrimoine matériel et immatériel de l’humanité contre la destruction et la dégradation.