Question d’actualité du 14 juillet : Pertinence de l’usage de faux CV contre la discrimination à l’embauche

En lisant les nombreux articles de presse consacrés à la mise en place d’inspecteurs régionaux envoyant de faux CV pour lutter contre la discrimination à l’embauche, je me suis demandé un instant si Georges Orwell ne vous avait pas inspiré avec son roman 1984.

Mes questions, Monsieur le Ministre, sont les suivantes :

– Pour quelle raison ne pas avoir privilégié la mise en place par exemple d’un point de contact au sein des entreprises qui permette d’être le garant de l’objectivité des processus de recrutement ? Unia n’est-il pas d’ores et déjà compétent pour traiter des cas de discriminations à l’emploi ? Pourquoi cette volonté d’aller encore plus loin dans le processus de surveillance des employeurs ?

– D’autres pays européens ont-ils d’ores et déjà instauré un système similaire ?

– Par des mesures visant à punir les entreprises plutôt qu’à encourager les jeunes dans l’effort, la persévérance et l’excellence, ne croyez-vous pas que vous encouragez une forme de victimisation de ces jeunes ?