Question du 20 juin 2017: Protection du Patrimoine – Sauvegarde des vieux ascenseurs

La Région bruxelloise entretient avec le pouvoir fédéral des contacts étroits en matière de protection du patrimoine et notamment en ce qui concerne la sauvegarde des vieux ascenseurs. J’ai posé il y a peu une question écrite au Ministre-Président de la Région bruxelloise à ce sujet (n°662).

Conformément à l’arrêté royal du 9 mars 2003 relatif à la sécurité des ascenseurs, ceux mis en service avant 1958 devront être modernisés.

Par ailleurs, l’inventaire régional du patrimoine architectural comprend les ascenseurs remarquables situés en Région bruxelloise. Les communes seraient invitées à déclarer ceux situés sur leur territoire de manière à alimenter l’inventaire.

Mes questions, Madame la Bourgmestre, sont les suivantes :

  • A votre connaissance, quel est le nombre d’ascenseurs datant d’avant 1958 sur le territoire de la commune d’Ixelles ?
  • Certains d’entre eux sont-ils classés ?
  • Disposez-vous d’un inventaire à l’échelle de la commune ?
  • La commune coopère-t-elle avec la Région de manière à déclarer certains vieux ascenseurs à haute valeur patrimoniale afin que ceux-ci soient intégrés à l’inventaire existant ?

Réponse:

L’arrêté royal du 10 décembre 2012 concernant la mise aux normes des ascenseurs en général et plus particulièrement ceux à valeur historique a mis en danger la préservation des ascenseurs anciens.

Convaincu de l’urgence d’agir pour le patrimoine architectural ixellois particulièrement riche en ascenseurs anciens, le Collège des Bourgmestre et Echevins a approuvé, en sa séance du 26 mai 2014, l’initiative de faire réaliser par le Service communal du patrimoine la réalisation d’un inventaire des ascenseurs ixellois à valeur patrimoniale (datant d’avant 1958).

Il s’agit d’un travail de longue haleine qui se poursuit encore à ce jour. Le nombre d’ascenseurs anciens répertoriés actuellement sur le territoire d’Ixelles s’élève à 146.

Le service du patrimoine de la Commune a également mené diverses actions :
 avec la Mission locale d’Ixelles, IRISTECH, pour tenter de former des artisans ascensoristes,

étant donné la pénurie du métier d’artisan des ascenseurs à valeur patrimoniale;
 lors de la participation d’Ixelles à la Biennale « Art nouveau & Art déco », des visites guidées d’ascenseurs remarquables dans plusieurs immeubles situés avenue Louis Lepoutre et

ouverts grâce à la collaboration des propriétaires;
 une séance d’information aux Ixellois sur la mise aux normes;
 une aide régulière aux Ixellois sur les questions de la mise aux normes de leurs ascenseurs à

valeur patrimoniale.

Enfin, en tant qu’Echevine du Patrimoine, Nathalie Gilson a personnellement sensibilisé ses homologues des 18 autres communes bruxelloises à la sauvegarde des ascenseurs à valeur historique en les informant de l’existence de la méthode d’évaluation « Kinney » mieux adaptée aux ascenseurs historiques. Elle les a aussi invités à dresser un inventaire des ascenseurs sur leur territoire.

Depuis l’AR du 10 décembre 2012, nous savons que la Direction des Monuments et Sites (DMS), a reçu de nombreuses demandes de classement d’ascenseurs remarquables (d’avant 1958).

L’affluence des demandes était telle, qu’elle n’a pu donner une suite favorable à toutes celles-ci. En outre, vu le nombre croissant de demandes, la DMS a dû établir une liste de critères de sélection pour le classement d’ascenseurs. En réalité, très peu sont classés mais quelques-uns figurent sur la liste de sauvegarde. Quand il est classé, l’ascenseur remarquable ne l’est pas en tant qu’élément distinct mais il l’est avec le bâtiment qui l’abrite. On peut citer en exemple, les deux ascenseurs du Palais de la Folle Chanson.

D’après les informations dont nous disposons, l’inventaire régional du patrimoine architectural ne comprend pas encore les ascenseurs remarquables situés en Région bruxelloise. Il s’agit là d’un projet de la DMS de les y intégrer.

Il est évident que la Commune est prête à collaborer avec la Région pour enrichir l’inventaire du patrimoine architectural. Nous sommes en contact avec elle à ce sujet.