Question du 23 mai 2017: Soutien aux créateurs de jeux vidéo en Fédération Wallonie-Bruxelles

Le secteur de la création de jeu vidéo est en pleine expansion dans le monde. Avec un chiffre d’affaires mondial de 109 milliards d’euros, ce secteur est un grand pourvoyeur d’emplois et participe au dynamisme de l’économie. Par ailleurs, l’émergence de nouveaux talents participe au rayonnement culturel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Du design en passant par la conception, la rédaction du scénario et même aux musiques, la création de jeux vidéo fait appel à de nombreux pans culturels.

Pourtant, en Belgique, ce secteur serait assez négligé en comparaison avec d’autres pans de la culture comme le cinéma ou la télévision.

Faute d’un appui adéquat, l’industrie du jeu vidéo en Belgique serait loin de tourner à plein régime : seuls quatre ou cinq studios de taille moyenne et une vingtaine d’entreprises existeraient à ce jour.

En effet, si de nombreuses écoles permettent de former aux différentes professions du jeu vidéo, une grande partie de nos créateurs s’expatrierait, faute d’opportunités suffisantes.

Mes questions, Madame la Ministre, sont les suivantes :

  • Le secteur de la création de jeu vidéo bénéficie-t-il d’un soutien sous une forme ou une autre de la Fédération Wallonie-Bruxelles ? Des projets spécifiques ont-ils bénéficié d’un financement ? Si oui, lesquels ?
  • Comment expliquez-vous qu’une grande partie des talents de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans ce secteur soient forcés de s’expatrier ?
  • Avez-vous pris des mesures afin que la Fédération Wallonie-Bruxelles ne passe pas à côté de cette opportunité économique et culturelle ?
  • Disposez-vous de partenariats avec certaines écoles donnant accès aux professions du jeu vidéo afin de soutenir les talents émergents du secteur ?