Question du 16 mai 2017: Nombre d’heures de tir effectuées par les policiers de la zone de police Bruxelles-Ixelles

Les policiers disposent de la possibilité et surtout de l’obligation de s’entraîner au tir à raison de 16h par an. Cependant, selon des estimations syndicales, plus de la moitié des policiers ne rempliraient pas cette tâche. Or, pour rappel, un policier ne s’étant pas entraîné suffisamment selon les dispositions légales en vigueur devrait théoriquement être privé du port de son arme.

Les policiers de la zone de police Bruxelles-Ixelles seraient confrontés à un obstacle supplémentaire : l’absence de proximité des stands de tirs. En effet, ils devraient se rendre à Vilvorde de manière à pouvoir s’entraîner !

Or, il est crucial que nos policiers, submergés par de nombreuses tâches de nature administrative, puissent également renforcer leur capacité opérationnelle.

Mes questions, Madame la Bourgmestre, sont les suivantes :

  • Disposez-vous de statistiques quant au pourcentage de policiers relevant de la zone de police Bruxelles-Ixelles n’ayant pas effectué le nombre d’heures de tir légal ?
  • Avez-vous pris des initiatives de manière à vous assurer que les policiers soient encouragés à effectuer leurs heures de tir ?
  • Comment expliquer qu’aucun stand de tir plus proche de Vilvorde ne soit opérationnel ? Avez-vous mené des concertations pour évaluer la manière dont ce problème de proximité pourrait être géré ? La création d’un stand de tir à Ixelles est-elle envisageable ?