Question du 10 mai 2017: Mise en place d’une clinique virtuelle pour l’asthme

En Belgique, on estime qu’entre 9 et 14% des enfants souffrent d’asthme. La prévalence est nettement plus élevée chez les jeunes enfants, et notamment chez les jeunes garçons.

Aux Pays-Bas, une clinique virtuelle pour l’asthme a été mise en place de manière à instaurer un traitement basé sur le contrôle qui permette à l’enfant de vivre une vie la plus normale possible, à savoir en limitant notamment le nombre d’hospitalisations.

L’asthme est une maladie particulièrement propice aux soins à distance, bien plus efficace du point de vue de l’accompagnement que les contrôles périodiques à l’hôpital. Un tel monitoring en ligne permettrait de diminuer ces contrôles d’environ 30%. Une étude de faisabilité a permis de confirmer la pertinence d’une telle approche.

D’autres initiatives du même type existent déjà ailleurs, ce qui, dans une logique de diffusion de bonnes pratiques, devrait inspirer des initiatives de votre part et celle de vos homologues.

Mes questions, Madame la Ministre, sont les suivantes :

  • Que pensez-vous d’une telle approche ? Etiez-vous au courant de ce type de pratiques ?
  • Avez-vous pris des initiatives de manière à étudier dans quelle mesure ce type d’initiative était transposable en Communauté française ?
  • Etes-vous en contact avec vos homologues de la santé de manière à développer une politique à ce sujet en alliant vos compétences ? A votre connaissance, le pouvoir fédéral a-t-il des projets en ce sens ?
  • Une étude de faisabilité a-t-elle déjà été envisagée ?

Réponse:

Je regrette de ne pas pouvoir fournir des éléments de réponse pour cette question étant donné qu’elle relève de la médecine curative et que seule la médecine préventive relève de mes compétences.