Question du 28 avril 2017: Soutien à l’initiative Jobcoach

La Région bruxelloise a décidé d’apporter son soutien à « Jobcoach », un projet pilote qui vise à proposer aux employeurs de procéder à un recrutement uniquement sur base de la motivation et des compétences du candidat plutôt que sur son CV.

A aucun moment donc l’employeur ne regarderait le CV du candidat. L’objectif affiché est de mettre fin à « la discrimination sur base des diplômes ».

Je suis étonné de ce nouveau type de « discrimination ». Ainsi, de tous temps, des personnes sont plus ou moins qualifiées et peuvent donc prétendre à des fonctions différentes, cela ayant souvent un impact sur la rémunération. Certes, les compétences et la personnalité jouent un rôle indéniable lors de l’entretien d’embauche mais des prérequis théoriques sont souvent indispensables.

Tout cela n’entre donc selon moi absolument pas dans le champ des discriminations mais d’une simple différence sur une base objective qui est celle du niveau de qualification.

Mes questions, Monsieur le Ministre, sont les suivantes :

  • Quel est le montant du soutien financier de la Région accordé à cette initiative ?
  • Pensez-vous qu’une différence de qualifications à l’origine d’une embauche puisse réellement s’assimiler à de la discrimination ?
  • Qu’est-ce qui a motivé le soutien de la Région à cette initiative ?
  • Des entreprises se sont-elles déjà montrées intéressées par le projet ?

Réponse:

La phase préparatoire du projet (embauche d’un coach, publicité, etc.) s’est terminée en avril. Les premières séances d’information commencent, les inscriptions sont en cours et il y a déjà des entreprises inscrites. Un rapport d’évaluation sera remis en n d’année.

Fin mai, 14 entreprises se sont déjà montrées intéressées.

Pour le surplus, je vous renvoie à ma réponse fournie à la question écrite parlementaire n° 869 de M. le Député Vincent De Wolf.