Question du 28 avril 2017: Déclaration intersyndicale contre le racisme au travail de la Stib

Les délégués syndicaux et les trois organisations syndicales CSC, FGTB et CGSLB ont signé une « Déclaration intersyndicale contre le racisme au travail » pour « faire de la Stib une entreprise sans racisme ».

Les représentants syndicaux de la Stib s’engagent « à ne jamais banaliser le racisme et les discriminations et à agir concrètement pour le prévenir et le combattre ».

L’une des initiatives consiste à parler de racisme au travail à des moments informels.

Mes questions, Monsieur le Ministre, sont les suivantes :

  • Pour quelle(s) raison(s) la signature d’une Déclaration intersyndicale s’est-elle imposée ?
  • Constatait-on de nombreux actes à caractère raciste au sein du personnel de la Stib ? Pourriez-vous me donner des chiffres précis à ce sujet ?
  • La loi qui condamne fermement l’incitation à la haine et les discriminations n’est-elle pas suffisante d’un point de vue légal ? Quelle est la plus-value de cette Déclaration ?
  • Est-il opportun que certains des outils de cette campagne intersyndicale visent à encadrer des moments informels pour parler de racisme ?
  • Des initiatives concrètes comme l’augmentation du personnel féminin à la Stib ne sont-elles pas plus pertinentes, étant basées sur des statistiques concrètes ?