Question du 9 mars 2017: Travaux à répétition sur la Chaussée d’Ixelles

Travaux à répétition sur la Chaussée d’Ixelles

La chaussée d’Ixelles va encore faire l’objet de nouveaux réaménagements. A cette fin, dès mars 2018, la circulation automobile sera restreinte sur la chaussée, puis, dès le mois de mai, celle-ci sera fermée à la circulation. Désormais, seuls les promeneurs, cyclistes, taxis et bus pourront circuler sur l’axe défini.

Ces travaux à répétition, même s’ils visent à améliorer la qualité de vie et la mobilité à Bruxelles commencent à peser sur les riverains et les commerçants.

Pour rappel, en 2013 des travaux de grande envergure avaient déjà été menés. Ceux-ci avaient dû être prolongés car l’entrepreneur choisi par la Région bruxelloise s’était « trompé » dans la taille des trottoirs, trop larges de 60 cm et empêchant les bus de circuler convenablement ! Ensuite, ce sont les rigoles d’écoulement d’eau qui avaient dû faire l’objet de nouveaux aménagements.

En plus d’imposer des nuisances réelles pour les riverains et les commerçants sur une des artères les plus fréquentées de la Région, les frais occasionnés semblent plus assimilables à du gaspillage qu’à un arbitrage rationnel.

Mes questions, Monsieur le Ministre, sont les suivantes :

  • Pour quelle raison des travaux s’avèrent une nouvelle fois nécessaires alors que la chaussée d’Ixelles a déjà fait l’objet de réaménagements ces dernières années ?
  • Si à terme, une subdivision de la chaussée d’Ixelles était d’ores et déjà prévue, pourquoi avoir déjà entamé des travaux quelques années avant ?
  • Pouvez-vous me communiquer le montant des travaux déjà réalisés sur la Chaussée d’Ixelles ces cinq dernières années ? Par ailleurs, quel est le financement octroyé par la Région pour ce nouveau projet ?

Réponse : Les trottoirs et l’asphalte de la chaussée d’Ixelles étaient en très mauvais état et comme le projet de trami cation de la ligne de bus 71 prenait du retard à cause des réticences des riverains et commerçants, le gouvernement bruxellois précédent, en concertation avec la commune d’Ixelles, a décidé de réaliser ces travaux pour améliorer le confort de tous les usagers.

Ces travaux de réparation étendus (de la Porte de Namur jusqu’à la place Fernand Cocq) ont couté 1.500.000,00 euros TVAC.

Le nouveau projet, dont l’enquête publique vient de se terminer, est en revanche beaucoup plus ambitieux sur le plan de l’utilisation et de la qualité de l’espace public. Ce projet rendra le cœur d’Ixelles à nouveau agréable à vivre.

Le budget pour « XL For People », s’élève à 10.000.000,00 euros TVAC (de la Porte de Namur jusqu’à la rue du Viaduc comprise, comprenant la place Fernand Cocq, la rue du Viaduc et la rue Francart).