Question du 8 mars 2017: Tourisme halal en Région bruxelloise

Tourisme halal en Région bruxelloise

L’industrie touristique s’est elle-aussi ouverte au concept du « tourisme halal », en plein essor depuis quelques années. On entend par tourisme halal, tout séjour ou citytrip associés au respect des croyances et des pratiques islamiques.

Pendant ces séjours, les programmes de télévision dans les chambre d’hôtel sont contrôlés, il n’y a pas d’alcool dans les bars, les piscines et les bars sont séparés pour les hommes et les femmes, des salles de prières sont mises en place, etc.

Une étude réalisée par la société de consulting CrescentRating en partenariat avec Mastercard a classé la Belgique à la 13ème place des pays non-musulmans les plus respectueux du tourisme halal en 2016 et 39ème sur les 130 pays de l’échantillon de l’étude.

Sur le site Internet « Halalbelgium » il est possible de « découvrir tout le halal belge en quelques clics ». On y trouve des salons de beauté, des écoles, des centres de loisirs, des boucheries, bref tous les lieux pour « promouvoir à une communauté des endroits lui permettant de s’épanouir en respectant ses convictions ».

Alors qu’auparavant les personnes de confession musulmane fréquentaient les mêmes établissements hôteliers que les autres, la structure de certains d’entre eux va désormais être modelée en fonction des croyances de certains. Alors que nous faisons la promotion de valeurs comme l’égalité hommes-femmes et de la mixité, des établissements conformes aux préceptes religieux islamiques vont se développer en toute liberté sur le territoire de la Région bruxelloise.

Mes questions, Monsieur le Ministre-Président, sont les suivantes :

  • Le tourisme halal est-il fortement développé en Région bruxelloise ? Depuis quand constate-t-on une émergence de cette forme de tourisme ? Connaissez-vous le montant des recettes liées au tourisme halal en Région bruxelloise ? Comment expliquez-vous que la Belgique soit si bien classée dans l’étude citée ?
  • Que pensez-vous du développement de ce type d’établissements spécifiquement dédiés aux voyageurs de confession musulmane ? N’est-ce pas discriminatoire de réserver l’accès à certains lieux à des personnes sur base de leur confession ? Peut-on tolérer que des établissements encourageant l’application stricte du Coran se développent sur le territoire de la Région bruxelloise ?
  • De tels établissements touristiques font-ils l’objet de contrôles ou de contraintes spécifiques ? Des agences de voyage bruxelloises sont-elles spécifiquement réservées à ce type de tourisme ?