Question du 24 mars 2017: Incidences de la fête de l’Aïd sur la date de rentrée scolaire

Incidences de la fête de l’Aïd sur la date de rentrée scolaire

Cette année, la fête de l’Aïd el Kébir tombera le 1er septembre, date de rentrée scolaire officielle en Fédération Wallonie-Bruxelles. Chaque année, de nombreux élèves ratent l’école à l’occasion de cette fête religieuse.

En Communauté flamande, des demandes ont vu le jour de façon à ce que la date de la rentrée scolaire soit décalée de trois jours, requête qui a été rejetée.

Dans une interview, vous avez déclaré que cette situation pourra « être réglée au cas par cas si des écoles sont concernées » et également la possibilité pour celles-ci de fixer une journée pédagogique ce jour-là.

A Verviers, une directrice d’école a affirmé qu’elle ne compterait qu’une vingtaine d’élèves lors de la rentrée au lieu des presque 300 élèves. Or, la journée de rentrée scolaire est particulièrement cruciale : elle permet aux enfants de se familiariser avec leur nouvelle classe, leur matériel ainsi que d’avoir un premier aperçu du déroulement de l’année scolaire.

Mes questions, Madame la Ministre, sont les suivantes :

  • Pouvez-vous m’énoncer plus clairement votre position à ce sujet ? Etes-vous en faveur « d’accommodements raisonnables » de la part des établissements scolaires ? N’est-il pas obligatoire, sauf raisons impérieuses ou médicales, d’assister aux cours dispensés ?
  • Pensez-vous qu’une fête religieuse soit une raison suffisante et proportionnelle pour fixer une journée de congé pédagogique et ce, dès le jour de la rentrée scolaire ?
  • Quelles mesures avez-vous prises auprès des établissements de façon à vous assurer que la rentrée scolaire se déroule dans de bonnes conditions ?
  • Avez-vous déjà reçu des demandes afin de décaler la date de la rentrée scolaire ?