Vous travaillez depuis deux ans à la mise en place d’une réforme relative à la collecte des déchets. Lors de sa mise en place, de nombreuses critiques avaient déjà vu le jour quant à sa pertinence.

Une semaine après sa mise en place effective, force est de constater que les réserves de certains se sont avérées véridiques.

Ainsi, il semblerait qu’aucune évaluation préalable n’ait été effectuée afin d’anticiper les problèmes de la mise en place d’une telle réforme. Vous affirmez avoir « sous-évalué le fait que certaines personnes allaient mettre 15 jours de cartons » mais il me paraît que ce type de prévisions n’était pas si difficile à établir.

Faute d’une mauvaise estimation des effets de vote réforme, du personnel supplémentaire a dû être engagé, ce qui n’est pas sans conséquence financière. Ainsi, pas moins de 30 personnes ont d’ores et déjà été engagées depuis le début de la mise en œuvre de cette réforme, soit une semaine !

Mes questions, Madame la Ministre, sont les suivantes :

– Comment expliquez-vous que de tels ajustements notamment en termes de personnels soient nécessaires dès la première semaine de mise en œuvre de votre réforme ?

– Une évaluation de son contenu avait-elle été effectuée au préalable ? Si oui, comment expliquer ce manque d’anticipation des conséquences visibles dès le début de sa mise en œuvre ?

– Vos consultations avec les différents acteurs œuvrant dans le domaine de la propreté ne vous avaient-elles pas alerté quant à ces potentiels impacts ?